Université des Aînés de langue française de Berne   ( UNAB )

Publications

Voici l'article publié le 18 septembre 2017 par La Liberté.

Adultes Aînés :  les oubliés de la formation

Un livre de Roland J. Campiche et Afi Sika Kuzeawu, avec la collaboration de Jacques Lanarès, Sandrine Fellay Morante, Denis Berthiaume, 2014, 172 pages, 20 chf, 14 €, ISBN 978-2-88901-094-3

Page de titre du livre

Pourquoi continuer à se former quand on a atteint l'âge de la retraite ? Inutile ? Coûteux ? Plus d'un million et demi de Suisses sont des piliers invisibles de la vie sociale et politique de ce pays, générant de nouveaux besoins en formation. Il s'agit d’y répondre, en les cernant avec soin pour apporter une réponse qui soit adaptée à une population qui a acquis, au fil de la vie, compétences et expériences. La pédagogie elle aussi doit tenir compte de cette situation.

La formation des Adultes Aînés ainsi conçue apportera des éléments propres à donner sens à ce moment de la vie et des clés pour comprendre un monde qui change. Neuf universités du 3e Âge s’efforcent aujourd’hui de relever ces défis en proposant des programmes pertinents, avec l’appui des universités locales. Mais leur organisation est fragile, car elles ne sont guère reconnues publiquement.

En six chapitres bien documentés, ce livre analyse la situation actuelle, décrypte les besoins en formation, légitime sa mise en oeuvre, décrit les institutions existantes et esquisse la pédagogie à inventer. Il s’agit de séduire et non d’imposer. Cantons, Confédération et membres du 2e Âge doivent prendre au sérieux une des grandes mutations de la société contemporaine, caractérisée par l’avènement d’adultes motivés et responsables, mais à la retraite !

Enquête Uni3 2012

Dans le but de connaître au mieux les vœux et les attentes de leurs membres et d'améliorer leur offre, les universités des seniors viennent d’effectuer une enquête approfondie, à l’échelle nationale.

Les Uni3 de Bâle, Berne (germanophone et francophone), Genève, Lucerne, Neuchâtel, Vaud et Zurich ont confié la réalisation du projet à Mme Ruth Meyer Schweizer, professeur honoraire et présidente de la Seniorenuniversität Bern – qui en a assumé l’entière direction – et à l’Institut de sociologie de l’Université de Berne.

Au total 7'258 membres des huit Uni3 concernées ont reçu un questionnaire ; le taux de réponse a atteint une moyenne de 74,8 %, ce qui représente un succès tout à fait remarquable. Cette enquête comparative apporte de larges informations sur les membres des Universités des seniors de Suisse et des possibilités de comparaisons détaillées entre les institutions concernées. L’étude comprend quatre chapitres : « Profil démographique des membres », « Profil d’activités des membres », « Participation » et « Evaluation de l’offre ». L’étude se termine par des remarques synthétiques sur des institutions qui sont appelées à se développer.

La Fédération Suisse des Uni3, qui regroupe les neuf Universités des seniors du pays (celles précitées + celle du Tessin), a publié les résultats de l’enquête 2012. Le rapport y relatif peut être téléchargé  ici .