Université des Aînés de langue française de Berne   ( UNAB )

Conférences

Pour plus de détails relatifs à l'organisation des conférences
(périodes de conférences, horaires et lieux),
veuillez bien cliquer sur le bouton  « Activités »  du menu principal de ce site.
Merci. 

A T T E N T I O N
aux changements de programme et interversions de conférences
publiés le cas échéant en page d'accueil du site de l'UNAB !
Nous vous remercions de votre compréhension.

Le  programme officiel 2019 - 2020 est disponible  ici  en version PDF.

 

Programme des conférences
Semestre d’automne Septembre-Décembre 2019

 

JEUDI 5 SEPTEMBRE 2019

Mme Juliette MILBACH
Docteure en histoire de l’art, Chercheuse associée à l’EHESS

Quand l’URSS vendait ses œuvres aux États-Unis

Le musée de l’Ermitage s’est séparé d’un grand nombre de chefs-d’œuvre dans les années 1920 et 1930 pour financer le jeune État bolchévique. Ces ventes d’un patrimoine a priori inaliénable se sont déroulées dans le plus grand secret. Les œuvres en question sont aujourd’hui pour beaucoup accrochées aux cimaises de la National Gallery de Washington. Parallèlement à ces transactions secrètes, d’autres ventes d’œuvres et d’artefacts créés par les soviétiques ont eu lieu, celles-là tout à fait médiatisées. On se demandera comment a été organisé ce double marché et quels en sont les acteurs principaux.

Lien Internet

 

JEUDI 12 SEPTEMBRE 2019

M. Marc-André HALDIMANN
Archéologue à l’Université de Berne

Entre mondes hellénistique et arabe, les Nabatéens

Apparus dans l’Histoire à la fin du 4e siècle av. J.-C., les Nabatéens, qui furent le peuple arabe antique maître du commerce de l’encens et de la myrrhe entre le Yémen et la côte syro-palestinienne, fascinent. Initialement insaisissables sur le plan archéologique, ils nous laissent dès le 1er siècle avant notre ère des témoignages majeurs d’architecture funéraire tant dans leur capitale, Petra – la Rose du Désert – qu’à Hégra, en Arabie Saoudite.

Révélée progressivement par l’archéologie depuis 1812, la richesse artistique et architecturale de ce peuple nomade au cœur des échanges entre l’Orient et l’Occident fascine et nous interpelle à l’heure où le Moyen-Orient se trouve à la croisée des chemins.

 

JEUDI 19 SEPTEMBRE 2019

M. Olivier ZÜRCHER
Dr ingénieur EPFL et entrepreneur

Comprendre l’énergie, c’est l’économiser

!!! Du 19 sept. au 13 oct. 2019 :
Pas de tram depuis la gare de Berne pour les conférences UNAB !
Veuillez bien consulter le dépliant BernMobil.
Conseil : utiliser le bus 19, arrêt Helvetiaplatz.
Merci.

1 litre d’essence génère 2,3 kg de CO2 lors de sa combustion. Nous ne disposons ni de sens ni d’instinct pour mesurer l’énergie. Tout le monde (ou presque) prétend faire un geste pour l’économiser. Encore faut-il que celui-ci ait un sens. Nous sommes soumis à nos plaisirs, nos désirs et nos besoins. En quelque sorte à notre droit de vivre pleinement et heureux.

Partant de la consommation d’énergie dans le monde, puis de celle de la Suisse et finalement de celle des citoyens, la conférence fera le tour des grosses consommations que souvent nous ignorons. Elle montrera également le lien qui unit l’énergie et les émissions de CO2.

Finalement, un brin de philosophie abordera les notions de marketing, de la définition du bien-être et d’une histoire de la Terre qui se répète.

Basé sur une présentation scientifique accessible à tous, la conférence apporte des exemples concrets qui marquent les esprits. C’est notre planète et votre porte-monnaie.

 

JEUDI 26 SEPTEMBRE 2019

M. Alexandre SCHMIDT
Politicien, consultant

!!! Du 19 sept. au 13 oct. 2019 :
Pas de tram depuis la gare de Berne pour les conférences UNAB !
Veuillez bien consulter le dépliant BernMobil.
Conseil : utiliser le bus 19, arrêt Helvetiaplatz.
Merci.

Origine et avenir des entreprises d’État: le grand écart

Dans les années 90, la Confédération a externalisé les activités de ses régies (CFF, la Poste, Swisscom, RUAG). A l’époque, un équilibre avait été trouvé entre la liberté d’entreprise et l’influence exercée par l’État. Cependant, les incohérences entre la vocation originale et l’avenir de ces entreprises augmentent. On peut y remédier, à l’exemple du modèle RUAG qui attribue systématiquement les tâches relevant de la souveraineté de l’État à une entreprise distincte de celle qui est soumise au régime de la concurrence. C’est la condition préalable à la privatisation d’une des entités.

Alexandre Schmidt a exercé son influence lors de quatre privatisations. En tant que directeur de la Régie fédérale des alcools, il a lancé le projet alcosuisse. Comme conseiller municipal de la ville de Berne, il a vendu la blanchisserie de la ville et l’imprimerie municipale. En tant que responsable des relations avec la Confédération, propriétaire de RUAG, il a participé à la préparation de la privatisation de la partie civile et militaire internationale de RUAG (6500 employés), privatisation que le Conseil fédéral a décidée. Alexandre Schmidt nous fera partager son expérience.

Diaporama de la conférence qui a eu lieu

 

JEUDI 3 OCTOBRE 2019

M. Thierry MALVESY
Conservateur, Collection des sciences de la Terre Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

La formation des océans et des continents

!!! Du 19 sept. au 13 oct. 2019 :
Pas de tram depuis la gare de Berne pour les conférences UNAB !
Veuillez bien consulter le dépliant BernMobil.
Conseil : utiliser le bus 19, arrêt Helvetiaplatz.
Merci.

Notre planète existe depuis 4 milliards 700 millions d’années et depuis ce temps, les continents et les océans ne cessent de bouger à sa surface, millimètre par millimètre. Ils se manifestent à nous de temps en temps par des tremblements de terre et du volcanisme. L’étude de ces phénomènes représente la plus grande révolution géologique de ce siècle, la théorie de la tectonique des plaques et la réhabilitation d’un homme, Alfred Wegener, le père de la théorie de la dérive des continents.


JEUDI 10 OCTOBRE 2019

M. Pierre GRESSER
Professeur honoraire en histoire médiévale à l’Université de Franche-Comté

La civilisation Inca

!!! Du 19 sept. au 13 oct. 2019 :
Pas de tram depuis la gare de Berne pour les conférences UNAB !
Veuillez bien consulter le dépliant BernMobil.
Conseil : utiliser le bus 19, arrêt Helvetiaplatz.
Merci.

Au début du 16e siècle, quand les Européens vont s’imposer sur le continent américain, deux civilisations éclatantes recouvraient une partie de l’Amérique: les Aztèques essentiellement au niveau du Mexique actuel, les Incas depuis l’Équateur jusqu’au milieu du Chili contemporain. Avant ces peuples, d’autres cultures s’étaient développées sans atteindre un tel essor.

La civilisation Inca a de multiples caractéristiques que ce soit dans le domaine politique, économique, social et religieux. Mais ce sont indubitablement les vestiges archéologiques qui retiennent le plus l’attention, le Machu Picchu étant le site le plus célèbre.

La conférence mettra l’accent sur un patrimoine architectural d’exception élaboré par des hommes qui ignoraient l’écriture et le fer.


JEUDI 17 OCTOBRE 2019

Assemblée générale de l’UNAB.
Les membres seront informés personnellement.

Compte rendu de l'assemblée générale


JEUDI 24 OCTOBRE 2019

Mme Liselotte GOLLO
Historienne de l’art

Kandinsky et Klee, de l’expressionnisme au Bauhaus

Artistes incontournables du 20e siècle, considérés comme des pères fondateurs de la modernité classique en Allemagne. Artistes qui contribuèrent au développement d’une nouvelle approche de l’art dans le contexte de la république de Weimar. Enseignant tous les deux dans la célèbre école du Bauhaus, cette expérience contribuera à l’affirmation de leur langage plastique, tout en leur ouvrant de nouvelles voies stylistiques et esthétiques.

Klee et Kandinsky prônent très tôt la liberté de la création artistique et l’affirmation de l’art comme besoin de l’être au-delà des frontières esthétiques et régionales.

Libération de la couleur, abstraction, géométrie, approche poétique-musicale concrétisée par la forme et la couleur. Amitié inébranlable rythmée par des échanges, du soutien mutuel, et par ce feu sacré qui les anime et qui fait de Kandinsky et Klee, des artistes essentiels de l’art moderne.

 

JEUDI 31 OCTOBRE 2019

M. Robert KOPP
Écrivain, éditeur, professeur de littérature française à l’Université de Bâle

Le monde opaque de l’édition, agissements des agents et scandales des prix littéraires

Depuis que la littérature est entrée dans l’âge industriel – c’està-dire depuis le milieu du 19e siècle – le livre est souvent devenu un simple produit dont l’éditeur essaie d’assurer le succès par tous les moyens: publicité, campagnes de marketing, prix littéraires. L’écrivain – à moins que ce soient des ateliers d’écriture – fournit son texte à des agents chargés de la commercialisation. Un business qui se déroule dans l’ombre, qui est entouré de secrets et donne lieu à des spéculations et à des légendes. Il est urgent de distinguer le vrai du faux!


JEUDI 7 NOVEMBRE 2019

Mme Regula TSCHUMI
Ethnologue et photographe, Berne

Poisson, camion ou lion
L’art des cercueils des Ga au Ghana

Au Ghana, en Afrique de l’Ouest, les funérailles reçoivent partout beaucoup d’attention. À ces occasions on ne rend pas seulement hommage au défunt, mais on doit aussi satisfaire les futurs ancêtres. Mais les funérailles sont aussi des événements sociaux majeurs qui peuvent durer plusieurs journées. Ce sont des rites complexes où les familles concernées se plongent souvent dans de grosses dépenses et se surpassent les unes les autres avec des attractions spectaculaires. Parmi ces attractions, les cercueils figuratifs uniques au monde jouent un rôle important.

Dans sa conférence, Regula Tschumi va montrer comment ces cercueils figuratifs, qui depuis des années sont aussi régulièrement exposés comme objets d’art dans les musées et galeries occidentaux, sont fabriqués au Ghana. Ensuite elle va expliquer comment leurs formes sont liées à la vie, la religion et la profession du défunt, et comment ces cercueils impressionnants sont utilisés pendant les funérailles.

Lien PDF + Internet

 

JEUDI 14 NOVEMBRE 2019

M. Patrick CRISPINI
Chef d’orchestre, compositeur et pédagogue

BELCONTO, l'art du beau chant

L’expression Belcanto détermine une manière et un style de chanter en Italie, de la fin du 18e aux premières décennies du 19e siècle. La priorité est alors donnée à la beauté du chant, dans l’interprétation, mais aussi dans l’écriture musicale, mettant notamment en valeur l’art des interprètes d’enrichir la ligne de chant d’abbellimen (ornementations), tout en maîtrisant le phrasé souple du stentato (détendu), de la sprezzatura, du legato ou portato, de la messa di voce (note enflée puis diminuée), des différents types de trilles… Le Belcanto exige de l’interprète une parfaite maîtrise vocale fondée sur un contrôle du souffle et une virtuosité spécifique sensée dépasser celle des instrumentistes. Possédé au plus haut point par les castrats, cet art virtuose éblouit au point que les compositeurs se mirent à écrire des rôles sur mesure pour les chanteurs réputés, mettant en valeur trilles, vocalises, sons filés et l’étendue de la tessiture, faisant passer l’intrigue dramatique au second plan. C’est à partir de Verdi qu’on peut situer la rupture définitive avec le Belcanto, le récitatif devenant plus lyrique et l’aria moins cloisonnée. Art suprême – à jamais perdu, disent certains – le Belcanto demeure une quête esthétique d’une beauté détachée des contingences, que cette conférence se propose d’étudier, à travers de nombreux exemples documentés.

 

JEUDI 21 NOVEMBRE 2019

M. Patrick CRISPINI
Chef d’orchestre, compositeur et pédagogue

Rossini – La volupté comme raison d’être

Il y a juste 150 ans, Gioacchino Rossini [1792-1868] mourait à Passy, riche et célèbre, retiré du métier. Il vivait depuis près de 40 ans une sorte de retraite dorée à Paris et, depuis 20 ans, auprès d’Olympe Pélissier, la belle courtisane, qui veillait à la bonne gestion de ses opulents droits d’auteur issus des exécutions de ses 40 opéras écrits en moins de 20 ans. Déclarant malicieusement que son fameux tournedos serait son seul chef-d’œuvre, il n’avait pourtant jamais cessé de composer en amuse-bouches plusieurs centaines de pièces, les «Péchés de ma vieillesse», pour le seul plaisir de ses soirées musicales et gastronomiques… et une exquise «Petite Messe Solennelle», dont il se demandait s’il s’agissait de «musique sacrée ou sacrée musique?». Au-delà de son humour légendaire, seuls ses proches savaient son indicible mélancolie et ses fréquents accès de dépression. L’homme était plus secret qu’il n’y paraît, exigeant de ses interprètes une perfection et un belcanto irréprochables, et un respect absolu de la partition musicale… dans une époque où les divas n’en faisaient qu’à leur tête… Il y a plusieurs années que l’on dépoussière ses opéras, que la musicologie s’emploie à restaurer les partitions dans leur facture originale: c’est le moment de faire le point sur l’œuvre de celui qu’on nomma «le cygne de Pesaro».

 

 

JEUDI 28 NOVEMBRE 2019

M. Denis RUFF
Architecte, enseignant, autodidacte en histoire des cultures

SEKEM, une entreprise humaine unique en son genre

Le Docteur Ibrahim Abouleish [1937-2017] rentra en Égypte en 1977 après des études de chimie et un brillant début de carrière de pharmacologue en Autriche. Son rêve, mûri depuis des années, était de fonder un nouveau type de communauté qui soignât autant la terre que les hommes. Il décida d’acheter 70 hectares de désert à 60 kilomètres du Caire. C’est ainsi que le projet SEKEM a débuté. En 2003, Abouleish et la communauté de SEKEM ont reçu le prix Nobel alternatif. L’année suivante, Abouleish a été désigné par la Fondation Schwab comme l’un des dix entrepreneurs sociaux exceptionnels parce que SEKEM propose un modèle original pour une société saine au 21e
siècle.

 

JEUDI 5 DÉCEMBRE 2019

Mme Valentina PONZETTO
Docteure en littérature française et comparée des Universités de Turin et Paris-IV Sorbonne

Hugo, Musset et les autres

Sommes-nous tous des postromantiques, nous, spectateurs de théâtre et même de cinéma ou de séries télévisées du 21e siècle? Sans doute, puisque les innovations radicales introduites par les Romantiques dans la dramaturgie ont changé à jamais la conception des spectacles et les goûts du public. Que nous en soyons conscients ou non, nous en sommes les héritiers.

Cette conférence a pour but d’analyser les choix esthétiques, dramaturgiques et thématiques au cœur des principaux drames du répertoire romantique français, œuvres vibrantes de passions politiques, artistiques et amoureuses et donc souvent perçues, à l’époque de leur création, comme révolutionnaires et subversives. On se plongera dans les récits souvent épiques et romanesques que les protagonistes de la révolution romantique ont bâtis autour de leurs œuvres, dans leurs déclarations d’intention et surtout dans les principaux drames de Victor Hugo, Alfred de Musset, Alexandre Dumas père et Alfred de Vigny. On pourra ainsi saisir les enjeux les plus profonds de la dramaturgie romantique et comprendre la manière dont elle peut encore parler au public d’aujourd’hui.


JEUDI 12 DÉCEMBRE 2019

M. Alain SCHÄRLIG
Mathématicien et professeur honoraire en économie à l’Université de Lausanne

et

M. Jerôme GAVIN Enseignant en mathématiques au Collège Voltaire et directeur de l’ARA (Association des Répertoires AJETA)

Sept pères du calcul écrit

On a peine à le croire: jusqu’au 17e siècle, on ne savait noter un nombre chez nous qu’en chiffres romains qui ne permettent pas le calcul écrit. Alors, pour faire une addition, il fallait aligner des jetons sur une table! Le tournant fut l’arrivée des chiffres arabes: quelques audacieux – vite oubliés – ont eu le courage d’écrire un livre pour les faire connaître, et pour promouvoir du même coup le calcul écrit qu’ils rendaient possible.

Nous brosserons le portrait de quelques-uns d’entre eux. Et nous évoquerons quelques problèmes délectables et faciles que contiennent leurs livres.

Lien Internet

 

Semestre de printemps Février – Mai 2020

 

JEUDI 13 FÉVRIER 2020

M. Bourahima OUATTARA
Enseignant en littérature française à l’Université de Berne

La religion dans le roman négro-africain francophone

«La religion imprègne toute la vie de l’Africain: sa vie individuelle, familiale et sociopolitique. Elle a une fonction psychologique d’intégration et d’équilibre; elle permet aux personnes de se comprendre, de se valoriser, de s’intégrer, de supporter leur condition, de maîtriser leur angoisse. C’est grâce à la religion que s’opère l’abolition de la dualité entre les mondes visible et invisible pour tendre à l’unification.»

Partant de ce présupposé, cette conférence propose d’examiner le religieux tel qu’il apparaît dans un environnement où coexistent l’animisme, l’islam et le christianisme, et qui sert de contexte d’énonciation au roman africain francophone.

Dans ce maillage syncrétique domineront les figures du sorcier-féticheur, du missionnaire chrétien en situation coloniale et du marabout qui interprète l’islam au bénéfice des religions traditionnelles négro-africaines.

 

JEUDI 20 FÉVRIER 2020

M. Jean-Robert PROBST
Journaliste, écrivain

Le Parc de Kakadu – l’Australie sauvage

Situé au nord de l’Australie, entre la ville de Darwin et la Terre d’Arnhem, le Parc national de Kakadu recèle des trésors exceptionnels. Sur les parois des grottes, on peut observer des dessins aborigènes datant de plusieurs milliers d’années. Au cœur des billabongs (les étangs), la flore et la faune se confondent depuis la nuit des temps. Au détour des mangroves, d’étranges oiseaux côtoient les crocodiles, les tortues au long cou, les lézards à collerette et les wallabys. Le Parc de Kakadu, c’est un autre monde, étrange et magnifique.

 

JEUDI 27 FÉVRIER 2020

Mme Suzette SANDOZ
Ancienne conseillère nationale

Gilets jaunes: quelques réflexions sur la démocratie directe

Le mouvement des gilets jaunes a incité certains politiciens
français et même le président Macron à ironiser sur la démocratie directe à la Suisse. C’est l’occasion de souligner la différence essentielle qu’il y a entre les gilets jaunes et la démocratie en général, et plus spécifiquement entre eux et la démocratie directe helvétique. Mais les gilets jaunes sont aussi une occasion de se pencher sur la démocratie en général et sur la nôtre en particulier et de se demander si des dangers la guettent et, en cas de réponse positive, lesquels, puis de chercher alors comment y parer et même comment améliorer nos institutions si nécessaire.

Lien Internet

 

JEUDI 5 MARS 2020

M. Jean-Claude MARTIN
Ingénieur physicien retraité, ancien professeur à la Haute École Spécialisée de Suisse Occidentale à Fribourg

Les fondamentaux en informatique

L’objectif est de mieux comprendre tous les objets informatiques qui nous entourent (ordinateurs, tablettes ou téléphones) en détaillant leurs composants toujours présents:
– le transistor en semi-conducteur, le circuit intégré et la loi de Moore,
– le processeur avec logiciel et matériel, les mémoires et le codage des données,
– les réseaux locaux et mondiaux, internet et le web, la communication avec et sans fil.
Histoire et fonctionnement de ces fondamentaux expliqués avec de nombreux exemples.

Lien Internet
 

JEUDIS 12 MARS 2020 | 19 MARS 2020

M. René SPALINGER
Musicien, chef d’orchestre et conférencier

Le Messie de G.-F. Haendel, une perspective pour l’humanité

Au 18e siècle, l’opéra et l’oratorio sont frères jumeaux, seul
le contenu de leur texte respectif les différencie. Georges Frédéric Haendel est habitué à présenter sur scène des héros, sortis de l’Antiquité pour ses opéras, et de l’Ancien Testament pour ses oratorios; le théâtre y est omniprésent.

L’Oratorio Le Messie (The Messiah) fait une totale exception à cet ordre des choses, et recourt à la force de la prédication. C’est un gigantesque et sublime acte de foi, débouchant sur la plus extraordinaire relation humaine, celle de la Résurrection.


JEUDI 26 MARS 2020

M. Pierre CLEITMAN
Comédien, musicien et conférencier Paris/Bâle

La dernière ordonnance du Dr Nietzsche

C’est paradoxalement – mais est-ce vraiment un paradoxe – dans les derniers mois de sa vie lucide, juste avant de sombrer dans la folie, que Nietzsche va définir avec le plus grand luxe de détails les conditions nécessaires à la conquête et au maintien de la santé, de la grande santé. Des conditions très concrètes: que faut-il boire et ne pas boire? Manger ou ne pas manger? Avec qui est-il permis de parler et quand faut-il absolument se taire? Dans quelle ville peut-on le mieux penser? Dans quelle langue et sous quel climat? Et surtout, art suprême, comment tirer parti de sa ou de ses maladies pour vivre encore plus intensément? Au rebours des conseils de modération, loin de la médiocrité du juste milieu, c’est tout un art paradoxal de la nuance et de la subtilité au cœur même de l’excès qui nous est proposé. D’une actualité, ou plutôt d’une inactualité toujours brûlante! Car contre les ravages de la métaphore outrancière, de l’euphémisme hébété, de l’hyperbole dégriffée, de la langue de bois déstockée, la lecture de Nietzsche demeure aujourd’hui comme hier un traitement de choc et qui continue de faire ses preuves.

 

JEUDI 2 AVRIL 2020

M. Alexis DRAHOS
Docteur en histoire de l’art à l’Université Paris-IV Sorbonne

L’art et les sciences naturelles

Art et science, deux domaines a priori incompatibles et qui pourtant connaissent de fortes correspondances le plus souvent cachées. C’est notamment le cas à partir de la Renaissance où les artistes plus que jamais s’informent des découvertes scientifiques dans le domaine des sciences naturelles. En parallèle à cela on assiste – et notamment à l’orée du 18e siècle – à un essor sans précédent de la vulgarisation scientifique et dont l’influence ne tardera pas longtemps à se faire sentir dans les arts. Conférences, presse, ouvrages, tout est désormais prétexte à dévoiler les nouveaux secrets de la science. Même les hommes d’État s’y intéressent à l’image par exemple de Thomas Jefferson, féru de paléontologie. De quelle manière les peintres interprètent-ils dans leurs tableaux l’évolution de la science? Quels en sont les réels échos? Comme décrire une œuvre à la lumière des connaissances scientifiques et notamment un volcan, un glacier? De Léonard de Vinci à Cézanne en passant par Joseph Mallord Turner et Gustave Courbet ou encore à travers d’autres artistes moins connus comme Jean-Pierre Houel ou John Martin, cette conférence aura pour objectif de jeter un nouveau regard sur les tableaux au prisme du développement de la volcanologie, de la glaciologie ou encore de la géologie et de leur influence à travers les siècles.


JEUDI 16 AVRIL 2020

M. Raphaël ARLETTAZ
Docteur en écologie, directeur de la division du maintien de la biodiversité à l’Institut d’écologie de l’Université de Berne

Le retour des super(bes) prédateurs: la fin d’une (très brève!) anomalie

Persécutés durant des siècles jusqu’à l’extinction totale (loup, lynx) ou quasi totale (hibou grand-duc, aigle), les grands prédateurs font un retour marqué. Ce retour est possible grâce à une législation plus stricte et une meilleure compréhension de leurs mœurs et de leur écologie par le grand public. Dans le cas du loup et du lynx, c’est avant tout la reconstitution progressive des populations de leurs proies sauvages (cerf, chevreuil, chamois, bouquetin et sanglier), grâce aux efforts conjugués des protecteurs de la nature et des chasseurs, qui a été le facteur clef permettant la recolonisation du territoire. Si l’aigle est aujourd’hui présent sur l’ensemble des Alpes, le rarissime hibou grand-duc est toujours victime des infrastructures et activités humaines. Le retour des grands prédateurs carnivores ne va pas sans heurts. Leur absence de notre territoire durant des décennies fait que nous avons perdu l’habitude de vivre à leur contact, véhiculant sur leur compte des projections et des mythes qui ont la peau dure. Nous verrons comment ces grands prédateurs vivent dans les Alpes suisses, et comment la Suisse peut mieux les vivre.

 

JEUDI 23 AVRIL 2020

M. Patrick CRISPINI
Chef d’orchestre, compositeur, pédagogue

HITCHCOCK: VERTIGO SOSTENUTO

Réalisé en 1958, Vertigo est certainement l’une des œuvres majeures d’Alfred Hitchcock. Jacques Lourcelles, dans son Dictionnaire du cinéma – Les Films, écrit: «Vertigo contient, à l’état de condensé poétique, psychanalytique et métaphysique, tout ce que le cinéma peut offrir: une histoire d’amour, un récit d’aventures, un voyage que les personnages entreprennent au fond d’eux-mêmes, une énigme policière dont l’auteur se plaît à révéler la solution trente minutes avant la fin.»

Adaptant un roman de Boileau et Narcejac (en français «Sueurs froides») Hitchcock réalise un film parfait, véritable fugue en 3 parties, road movie hypnotique et obsessionnel, où l’intrigue n’est qu’un élément dans les mécanismes en abîme du film: thème du vertige décliné visuellement, dès le générique, que la musique du génial Bernard Herrmann accompagne somptueusement, spirales symboliques et psychologiques, thème du double, de l’illusion sentimentale, fausses pistes et suspense habilement détourné… Jeu de dupes et de faux semblants, Vertigo est une œuvre virtuose construite sur le vide et les apparences, baignée dans des tonalités de couleurs envoutantes et un romantisme exacerbé. «Je veux jouer avec le spectateur comme le chat avec la souris» aimait à dire le malicieux réalisateur.

A travers une lecture filmique très documentée, Patrick Crispini nous livre les clés essentielles pour que les petites souris consentantes que nous sommes puissent ouvrir les portes du monde énigmatique de Sir Alfred…

Hitchcock : https://pc-blognote.blogspot.com/2012/03/hitchcock-vertigo-sostenuto.html

 

JEUDI 30 AVRIL 2020

Mme Charlotte BELLOT
Biologiste marine

Sur la route des Caraïbes
Le grand périple des baleines à bosse

La baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) est une espèce emblématique célèbre pour ses sauts en surface et ses chants mélodieux en période de reproduction. Ce mammifère marin est étudié par les scientifiques du monde entier qui tentent de comprendre les mystères qui l’entourent. Cette espèce est notamment connue pour entreprendre parmi les plus longues migrations du règne animal. Dans une suite logique des étapes clés dans la vie des baleines, nous naviguerons ensemble vers les eaux chaudes des Caraïbes: alimentation, migration, reproduction, communication sont autant de sujets qui seront abordés durant cette conférence afin de découvrir un animal hors normes.


JEUDI 7 MAI 2020 

M. Pierre CLEITMAN
Comédien, musicien et conférencier Paris/Bâle

Le plombier du Titanic

Une histoire de fuite d’eau. La tuyauterie d’une baignoire est fissurée dans une cabine de première classe du Titanic, lors de sa première et dernière traversée, peu après 22 heures, le 14 avril 1912. Appels au steward, au plombier du bord. Au beau milieu du travail de colmatage, le navire heurte l’iceberg avant de sombrer deux heures plus tard. Le plombier va-t-il dans ces conditions poursuivre ses réparations? Cela a-t-il encore un sens? L’amour du travail bien fait survivra-t-il à l’angoisse et à la panique liée à l’imminence du naufrage? Et un tel dilemme n’est-il pas encore aujourd’hui, pour nous autres naufragés potentiels de la postmodernité, d’une troublante actualité?

Pierre Cleitman tente de répondre ces questions. Et à d’autres, rencontrées au hasard, voire à la dérive de cette nouvelle conférence extravagante, encore plus improbable que celles qui l’ont précédée.

 

JEUDI 14 MAI 2020 

Mme Yvana ENZLER
Ancienne ambassadrice de Suisse

Balkans – Mode d’emploi

Dans les Balkans, les vérités s’entrechoquent, les mythes sont omniprésents et les facteurs identitaires puissants. Situés sur la ligne de fracture entre l’Orient et l’Occident, entre Rome et Byzance, entre le Christianisme et l’Islam, les Balkans sont une terre explosive comme l’ont montré les événements des années 1990. L’exposé ne portera pas sur les questions d’actualité, mais, comme son titre l’indique, il fournira quelques pistes pour expliquer pourquoi cette région, habitée par des peuples généreux et hospitaliers, ne parvient pas à trouver la sérénité. À travers le contexte (topographique et historique), les influences extérieures, les mythes érigés en réalités contre les mythes-réalités des autres, on cherchera à comprendre pourquoi le nous et les autres ont tant de difficultés à se rencontrer, à se comprendre et à s’accepter. La perspective d’un avenir commun au sein de l’UE peut-elle aider à surmonter ces problèmes? La réponse sera sans doute laissée à l’appréciation de chacun.

 

Le  programme officiel 2019 - 2020 est disponible  ici  en version PDF.